Management stratégique

Du bon moment stratégique ou les effets (quasi) miraculeux d’un processus stratégique efficace
Parole d'expert
Jean-Pierre ROY

Directeur des Programmes BAC+4/+5, MSc & MBA, Professeur Associé aux Coopérations Ecole-Entreprise

Formation

MBA Businesseering – Management des Business models – IDRAC Business School
Doctorat Sciences de Gestion – Université Lyon 3

Contact


Cet article s’intéresse au concept de moment stratégique, développé par Van Acken et Opdenakker, pour éclairer le débat toujours un peu confus en management sur le choix du bon moment pour engager un projet ou un mouvement stratégique.

 

Deux définitions peuvent être données au terme « moment » : celle du moment comme instant et celle du phénomène physique qui exprime la faculté d’une force. Considérons que le « bon moment » d’un projet stratégique est donc un savant mélange de ces deux significations : l’instant du lancement et le moment de la force de cohérence et de persévérance engagée dans le comportement stratégique.
Un projet stratégique d’entreprise est une décision importante, la maîtrise méthodologique des conditions de la réussite est, à ce titre, essentielle.

Loin de l’approche classique qui scinde la formulation de la stratégie par le top management et sa mise en œuvre par le « middle management », le bon moment du bon processus d’une bonne stratégie n’est pas d’accoucher d’un plan stratégique à un certain instant pour une mise en œuvre déléguée, mais intervient lorsque la stratégie déployée exerce une force sur l’organisation via le processus même de conception de cette stratégie. C’est ce « moment » stratégique qui permettra l’obtention de résultats.

Les faits observés en recherche appliquée suggèrent que les bons processus de conception de la stratégie ne sont pas bons uniquement parce qu’ils sont arrivés au bon moment, mais parce qu’ils ont produit de puissants moments de force stratégique qui se sont appliqués sur l’organisation, en associant habilement un contenu stratégique adapté mêlé à la persévérance du comportement stratégique, pour pouvoir obtenir de bons résultats.

Cette conception du moment de la stratégie est portée sur une approche apprenante, en ciblant les personnes qui vont être réellement en charge des résultats de long terme.

L’objectif du développement d’une nouvelle stratégie n’est pas tant de dire aux personnes ce qu’elles ont à faire, mais doit plutôt être l’occasion d’apprendre, d’autoriser, de motiver les personnes à réaliser les objectifs dans un contexte donné sur la base d’un large choix d’options business.

Pour aller plus loin …

La spécialisation « Management et stratégie des organisations » est proposée sur les campus de Bordeaux, Grenoble, Lyon, Montpellier, Nantes, Nice, Paris et Toulouse.

Elle est accessible après les pré-spécialisations Vente et gestion de projets, ou Finance et contrôle de gestion